approfondir sa foi
« Veillez et priez. » Matthieu 26:41
Une nouvelle  !
Vous pouvez visualiser ce message dans votre navigateur en cliquant ici.
illustration
Jour 6) L’Eglise, corps et épouse du Christ

            Chers Priants

 

            Le Credo ne se termine pas sur l’Esprit Saint mais sur le mystère de l’Eglise ! Plus précisément, l’Eglise s’inscrit dans la présentation de l’Esprit Saint. En effet, le mystère de l’Eglise est inséparable du projet d’amour trinitaire...

L’Eglise, Corps et Epouse du Christ, et Temple de l’Esprit

            L’Église est à la fois chemin et but du dessein du Père : préfigurée dans la création, préparée dans l’Ancienne Alliance, fondée par les paroles et les actions de Jésus-Christ, réalisée par sa Croix rédemptrice et sa Résurrection, elle est manifestée comme mystère de salut par l’effusion de l’Esprit Saint. Elle sera consommée dans la gloire du ciel comme assemblée de tous les rachetés de la terre (Catéchisme de l’Eglise Catholique n°778).

            Hier, nous avions vu comment l’Esprit Saint était un dynamisme d’amour en chacun de nous : il en est de même pour l’Eglise, qu’il habite comme un Temple (cf. 2 Co 6, 16 ; 1 Co 3, 16-17 ; Ep 2, 21) et dont il est l’âme. C’est l’Esprit Saint qui conduit et construit l’Eglise.

            L’Eglise est également le Corps du Christ. Saint Paul nous l’enseigne : « Prenons une comparaison : en un corps unique, nous avons plusieurs membres, qui n’ont pas tous la même fonction ; de même, nous qui sommes plusieurs, nous sommes un seul corps dans le Christ, et membres les uns des autres, chacun pour sa part » (Rm 12, 4‑5). Et le Christ est la Tête de ce Corps : « En vivant dans la vérité de l’amour, nous grandirons pour nous élever en tout jusqu’à celui qui est la Tête, le Christ » (Ep 4, 15).

            L’Eglise est aussi l’Epouse du Christ : « 25 Vous, les hommes, aimez votre femme à l’exemple du Christ : il a aimé l’Église, il s’est livré lui-même pour elle, 26 afin de la rendre sainte en la purifiant par le bain de l’eau baptismale […]. 32 Ce mystère est grand : je le dis en référence au Christ et à l’Église » (Ep 5, 25‑32).

Une Eglise sainte composée de pécheurs

            On le voit, l’Eglise est une réalité belle, sainte, qui ne se comprend pleinement que dans le mouvement d’amour trinitaire. L’Eglise est issue de la volonté du Père. Elle est indissociable du Fils dont elle est le Corps et l’Epouse. Elle est animée par l’Esprit Saint. Ne nous laissons pas détourner de cette réalité sainte par ceux qui voudraient opposer le péché de certains membres de l’Eglise à Jésus. Comment opposer le corps et la Tête ? Comment opposer l’épouse et l’Epoux ? Rappelons-nous cette conviction de sainte Jeanne d’Arc : « Pour moi, le Christ et l’Eglise, c’est tout un ».

            Bien sûr, cela n’excuse pas les péchés des membres de l’Eglise, en particulier de quelques-uns de ses responsables. Mais l’Eglise, c’est aussi chacun de nous, baptisés ! En fait, disait un théologien, le cardinal Journet, ce qui est saint en nous fait partie de l’Eglise, et tout ce qui est pécheur en nous s’oppose à l’Eglise. A nous de grandir en sainteté pour appartenir de plus en plus à l’Eglise ! Et n’oublions pas tous les saints qui sont dans l’Eglise, en particulier ceux qui sont déjà au Ciel, et par excellence la Vierge Marie, l’Immaculée. Oui, l’Eglise est sainte, même si elle est composée de pécheurs.

           N’opposons pas non plus la structure « hiérarchique » de l’Eglise des diacres, prêtres et évêques, aux laïcs. En consacrant leur vie à célébrer les sacrements, en particulier l’eucharistie, à enseigner, à écouter, réconforter et conduire leurs paroissiens, les prêtres ne sont-ils pas au service de l’ensemble des baptisés ? N’oublions jamais que la véritable hiérarchie de l’Eglise est celle de la sainteté. Au ciel, nous n’aurons plus besoin de prêtres, mais nous verrons Dieu à la mesure de notre sainteté. Voilà l’ambition qui doit nous animer : être saints, c'est-à-dire vivre toujours de l'Esprit Saint ! Et au sommet de cette hiérarchie se trouve la Vierge Marie, Mère de l’Eglise.

Résumons

            L’Eglise est inséparablement divine et humaine. Voulue par le Père, elle est le Corps et l’Epouse du Christ qui en est la Tête, et elle est conduite par l’Esprit Saint. Si l’Eglise est sainte, constamment sanctifiée par Dieu, elle est composée de pécheurs, chacun de nous. Le ministère des prêtres nous aide à grandir en sainteté, et ainsi accomplir notre vocation de baptisés.

Prions

            Père très aimant, nous te remercions d’avoir établi l’Eglise par ton Fils Jésus Christ. Aide-nous à comprendre combien elle est inséparable de ton Fils, qu’elle est son Corps et son Epouse, et que nous en portons chacun la responsabilité. Vierge Marie, mère des prêtres et mère de tous les baptisés, apprends-nous à aimer l’Eglise comme notre Mère, apprends-nous à grandir chaque jour en sainteté pour devenir de dignes enfants de l’Eglise. Amen.

Pour aller plus loin

CEC748-975, en particulier les n°781-810.

Youcat n°121-149.

- Pour creuser le mystère de l'Eglise, je vous propose, entre beaucoup d'autres possibilités: Cardinal Charles Journet, "Entretiens sur l'Eglise", Parole et Silence, 2001.

Partager sur Facebook Facebook
Voir la nouvelle sur Hozana et interagir
Vous désirez recevoir ces enseignements chaque jour?
Inscrivez-vous à cette formation :
S'inscrire à cette formation
© apprendreaprier.net - Pour nous contacter ou vous désinscrire, cliquez ici.